Étiquettes

, , , , ,

Pendant l’été 2009, une longue lutte a réunit des exilés, à l’intérieur et à l’extérieur du centre de rétention de Pagani, sur l’ile grecque de Lesbos, et des militants grecs et internationaux. Elle a abouti à la fermeture du centre de rétention le plus décrié de Grèce à cette époque.

Cette dynamique commune a aussi débouché sur des projets à plus long terme. Par exemple celui d’un site internet à l’intention des exilés en route vers ou en Europe, en quatre langues (anglais, arabe, farsi et français), et donnant des informations sur la situation dans différents pays européens, l’accès aux droits, les difficultés, ainsi que des contacts :

http://w2eu.info/

Différentes brochures d’information sont également disponibles :

http://w2eu.info/pritings.en.html

Nées de cette même lutte, des tournées d’information dans les différents lieux où se trouvent des exilés en Grèce, et un site d’information avec, à propos et pour les exilés en Grèce :

http://infomobile.w2eu.net/

Des participants à la lutte de 2009 sont également retournés à Lesbos en octobre dernier, pour rencontrer la population, les militants locaux et les exilés qui y arrivent de nouveau. Ils se sont notamment impliqué dans le centre d’accueil PIKPA, géré par des bénévoles locaux :

http://lesvos.w2eu.net/

 

Publicités