Étiquettes

, ,

Mamadou Bah a obtenu le statut de réfugié en Grèce en 2012. Menacé par le parti neo-nazi l’Aube dorée, il quitte la Grèce pour la Belgique où il vient d’obtenir le statut de réfugié. Une première, la Belgique reconnaissant ainsi l’incapacité des autorités d’un pays de l’Union européenne à protéger une personne à qui elles ont accordé l’asile :

http://balkans.courriers.info/article25041.html

En Allemagne, le tribunal administratif de Stuttgart a remis en cause la décision des autorités allemandes de refuser le statut de réfugié à deux personnes rromes de Serbie, reconnaissant la réalité des discrimination et des persécutions subies dans ce pays :

http://serbie-droitshumains.blogspot.fr/2014/06/tribunal-de-stuttgart-en-serbie-les.html

Dans les deux cas, une victoire du droit sur les arrangements entre les gouvernements qui s’accordent des brevets de respectabilité au dépens des personnes qui fuient des persécutions.