Mots-clés

, , ,

Le centre de rétention de Pagani, sur l’ile de Lesbos, l’un des plus indigne de Grèce, avait été fermé en 2009 suite à une longue lutte à l’intérieur et à l’extérieur du centre et à de nombreux rapports sur les conditions qui y régnaient.

Un centre d’accueil et d’identification a ouvert près du village de Moria à l’automne dernier. Les personnes arrêtées y restent un temps court. Un centre de rétention – centre de pré-expulsion dans la terminologie grecque – financé à 75% par l’Union européenne vient de lui être adjoint. Les personnes peuvent y être enfermées jusqu’à dix-huit mois dans l’attente de leur expulsion – temps qui peut être prolongé au-delà de 18 mois suite à un récent décret.

https://goo.gl/maps/LZ6Uo

Pour suivre la situation à Lesbos :

http://lesvos.w2eu.net/

 

 

 

Publicités