Étiquettes

, , ,

Le 18 avril 2013, un fermier de Nea Manolada et ses vigiles tirent avec des fusils de chasse sur des ouvriers agricoles Bengladais venus réclamer leurs salaires non versés, blessant vingt-huit d’entre eux.

Le fermier et l’un des vigiles ont été innocentés, alors qu’un autre vigile a été condamné pour « atteinte à l’intégrité physique » et le troisième pour complicité. Cette indulgence a entrainé de fortes protestations en Grèce.

Le 20 janvier 2014, une vedette des gardes-côtes grecs refoule vers la Turquie – ce qui est illégal – un bateau transportant vingt-sept exilés. Les manoeuvres de la vedette font chavirer le bateau. Seize personnes réussissent à se hisser sur le navire, tandis que trois femmes et huit enfants se noient sans que les gardes-côtes leur portent secours.

L’affaire vient d’être classée sans suite par la justice grecque.

En français :

http://balkans.courriers.info/article25369.html

http://balkans.courriers.info/article25374.html

http://www.okeanews.fr/20140801-justice-aveugle-les-verdicts-racistes-en-grece

En anglais :

http://infomobile.w2eu.net/2014/08/01/greek-farmers-who-shot-28-workers-for-demanding-pay-walk-free-from-court-in-scandalous-racist-verdict/

http://infomobile.w2eu.net/2014/08/01/case-closed-in-greece-survivors-of-farmakonisi-shipwreck-decide-to-appeal-before-the-european-human-rights-court/

http://infomobile.w2eu.net/files/2014/08/Briefing-on-Farmakonisi_31-July.pdf

 

Publicités