Étiquettes

, , ,

Reflet des crises du Moyen-Orient (le guerre qui s’installe en Syrie et qui repart en Irak), mais aussi de la fermeture des frontières terrestres (érection de barrières, renforcement des contrôles, pratiques de refoulement déjà anciennes), les exilés utilisent à nouveau la voie maritime pour atteindre l’Union européenne à partir de la Turquie. Vers l’Italie, vers le nord, la Mer noire et la Roumanie, ou directement vers les iles grecques proches des côtes turques.

Ainsi, 5700 exilé-e-s sont arrivé-e-s sur l’ile de Lesbos en trois mois, du 15 août au 14 novembre.

Les naufrages se poursuivent aussi, comme dans la nuit du 20 au 21 novembre près de Lesbos. Seize personnes ont survécu et quatre sont portées disparues, dont une enfant.

Article en grec :

http://www.emprosnet.gr/article/66624-4700-metanastes-sti-lesvo-mesa-se-treis-mines

La situation à Lesbos peut être suivie grâce au blog Welcome 2 Lesbos :

http://lesvos.w2eu.net/

On peut y lire notamment l’histoire d’un jeune syrien de 17 ans accusé par les gardes-côtes d’être un passeur, et condamné à 7 ans de prison sur la base des seuls témoignages à charge de ceux-ci.

 

Publicités