Étiquettes

, , ,

Chypre est une étape pour les réfugiés syriens. Le pays n’offre pas de meilleures conditions d’accueil, d’acceptation et d’intégration pour les réfugiés que la Grèce. Ils n’y demandent donc pas l’asile, pour ne pas y être renvoyé en vertu du réglement européen Dublin III s’ils demandent ensuite l’asile dans un autre pays.

Les autorités avaient ouvert un camp pour les réfugiés syriens, mais elles veulent maintenant le fermer, laissant ceux-ci sans solution. La mobilisation s’organise, de la part des exilés et des associations qui les soutiennent.

Le communiqué de l’association KISA, en anglais et en grec, peut être téléchargé ici.

 

Solidarity Syrians

 

Publicités