Étiquettes

, , ,

L’accord entre l’Union européenne et la Turquie prévoit le renvoi vers la Turquie des exilé-e-s arrivé-e-s en Grèce à partir du 20 mars 2016. Mais ces personnes peuvent demander l’asile sur le sol grec, et de plus en plus de tribunaux grecs jugent que le renvoi en Turquie est illégal, ce pays ne pouvant pas être considéré comme sûr pour des personnes en recherche de protection.

Dans ce contexte le Bureau Européen de Soutien à l’Asile, qui intervient au côté des autorités grecques pour traiter les demandes d’asile, empêche l’accès des avocats aux parties des hotspots où sont enregistrée et examinées les demandes d’asile. Pour des raisons de sécurité, bien sûr, mais la sécurité de qui ?

L’Association des avocats de Mytilène, sur l’île de Lesbos, a par conséquent décidé de poursuivre en justice le Bureau Européen de Soutien à l’Asile pour cette entrave à l’accès aux droits.

https://www.newsdeeply.com/refugees/op-eds/2016/06/15/new-security-on-greek-islands-reduces-access

 

Publicités