Étiquettes

, , ,

La Grèce vient à nouveau d’être condamnée par la Cour Européenne des Droits de l’Homme pour la détention dans des conditions inhumaines et dégradantes d’un ressortissant bangladais (surpopulation, absence de possibilité d’exercice, manque d’hygiène).

Le communiqué de le CEDH, qui peut être téléchargé ici :

http://hudoc.echr.coe.int/sites/eng/pages/search.aspx#{%22itemid%22:[%22003-4925057-6027992%22]}

« MD c. Grèce (no 60622/11)
Le requérant, Toiabali MD, est un ressortissant bangladais, né en 1978 et résidant à Thessalonique (Grèce).
L’affaire concerne les conditions et la légalité de la détention subie par M. MD du 4 janvier au 15 mars 2011, dans les locaux de la police des étrangers de Thessalonique, en vue de son expulsion.
Invoquant l’article 3 (interdiction des traitements inhumains ou dégradants), M. MD se plaint de ses conditions de détention, notamment de l’état de surpopulation, du manque d’exercice physique et de nourriture. Sous l’angle de l’article 5 § 1 (droit à la liberté et à la sûreté), il dénonce également l’illégalité de sa mise en détention en vue de son expulsion et, sous l’angle de l’article 5 § 4 (droit de faire statuer à bref délai sur la légalité de sa détention), il reproche aux autorités internes de ne pas avoir suffisamment examiné ses doléances à cet égard. »

Le jugement peut être lu ici (en français) :

http://hudoc.echr.coe.int/sites/eng/pages/search.aspx#{%22languageisocode%22:[%22FRA%22],%22itemid%22:[%22001-147884%22]}

 

Publicités